Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2011

Les bateaux dorment aussi le soir...

SCAN0795.JPG

On s'est longuement interrogé sur les causes du sommeil.
La principale est l'envie de dormir.
Professeur Ougudu
La chose médicale

SCAN0796.JPG

SCAN0798.JPG

Nous devons dormir pour donner assez de place au rêve.
Erik Orsenna

 

Le dizi

SCAN0419.JPG

Le Dizi. C'est un plat très populaire et bon marché que l'on trouve dans tout l'Iran, mais il faut un mode d'emploi pour le déguster!
Sur un grand plateau en fer blanc, on reçoit un pot en terre cuite rempli de soupe dans laquelle se trouvent du mouton bouilli, des légumes et autres condiments.
On reçoit également un bol, une assiette, un pilon, des services et une tonne de nun, le pain plat typique, et des accompagnements selon la commande.
La première étape consiste à déguster la soupe. On retire d'abord du pot en terre cuite le morceau de graisse de mouton, que l'on écrase avec le pilon dans le bol, avant d'y verser la soupe.
On fait ensuite de petit morceau de nun, que l'on met à tremper dans la soupe, et le tout se mange ainsi.
Le reste des ingrédients dans le pot est entièrement pilé, concassé, écrasé avec le pilon, puis on verse la sorte de pâte dans l'assiette, et on la mange avec les mains, en la pinçant dans un morceau de nun.
On peut alors ajouter un accompagnement, comme de l'oignon, des herbes fraîches, ou pourquoi pas des olives. Si l'aspect du plat n'est pas très attrayant, le goût est par contre excellent!
A déguster absolument lors d'un voyage en Iran.
C'est toujours un restaurant populaire, de quartier, avec ses habitués. Un lieu de convivialité avec une décoration type kadjar superbe.

Et rêver, et sourire, et bâiller et dormir. ...

cadière juin 2009 068.jpg

La Cadière d'Azur

 

Saint-Jean-Cap-Ferrat

cadière juin 2009 053.jpg

23/02/2011

pêle mêle 2

SCAN0432.JPG

Ajouter de la tomate et de l'origan, ça devient italien ;
du vin et de l'estragon, ça devient français ;
du citron et de la cannelle, ça devient grec ;
la sauce de soja, ça devient chinois ;
ajouter de l'ail, ça devient bon !
Alice May Brock

 

SCAN0443.JPG

‎"Ce soir, je serai la p(l)oubelle pour aller danser..."

Superbe fleuve Zâyandeh qui traverse Isfahan et le Pont Allâhverdi Khân.
Plus souvent appelé "Pont aux Trente-trois Arches" (Si-o-Shé pol), long de 295 mètres, construit en 1602 (sous Henri IV pour comparer).


cadière juin 2009 069.jpg

Le braque de Weimar couvert d'ombre et de soleil sur un lit de tomettes

SCAN0419.JPG

Le Dizi. C'est un plat très populaire et bon marché que l'on trouve dans tout l'Iran, mais il faut un mode d'emploi pour le déguster!
Sur un grand plateau en fer blanc, on reçoit un pot en terre cuite rempli de soupe dans laquelle se trouvent du mouton bouilli, des légumes et autres condiments.
On reçoit également un bol, une assiette, un pilon, des services et une tonne de nun, le pain plat typique, et des accompagnements selon la commande.
La première étape consiste à déguster la soupe. On retire d'abord du pot en terre cuite le morceau de graisse de mouton, que l'on écrase avec le pilon dans le bol, avant d'y verser la soupe.
On fait ensuite de petit morceau de nun, que l'on met à tremper dans la soupe, et le tout se mange ainsi.
Le reste des ingrédients dans le pot est entièrement pilé, concassé, écrasé avec le pilon, puis on verse la sorte de pâte dans l'assiette, et on la mange avec les mains, en la pinçant dans un morceau de nun.
On peut alors ajouter un accompagnement, comme de l'oignon, des herbes fraîches, ou pourquoi pas des olives. Si l'aspect du plat n'est pas très attrayant, le goût est par contre excellent!
A déguster absolument lors d'un voyage en Iran.
C'est toujours un restaurant populaire, de quartier, avec ses habitués. Un lieu de convivialité avec une décoration type kadjar superbe.

 



Perspectives à Venise

P1010034.JPG

Leon Battista Alberti (1404 - 1472) a donné une belle méthode de construction de la décroissance de la profondeur apparente des carreaux lorsque l'on s'éloigne de la ligne de terre, en perspective.
Quelques applications au cours de mes promenades dans Venise...

P1010033.JPG

P1010043.JPG

P1010051.JPG

P1010072.JPG

Voir l'album correspondant pour en découvrir d'autres

Neige à Jamshidieh - Téhéran - Iran

SCAN0388.JPG

"Je suis passé encore une fois dans la même rue
mais sans toi,
dans une nuit claire
J'ai regardé de tout mon cœur et je t'ai cherché partout"

Fereidoun MOSHIRI

SCAN0534.JPG

9610174.0d88eed7.560[1].jpg

 

Copie (2) de SCAN0949.JPG

SCAN0387.JPG

 

21/02/2011

La femme à la robe turquoise

cadière juin 2009 024.jpg

Rien n'est plus vivant qu'un souvenir.
Nada es mas vivo que un recuerdo.

Federico Garcia Lorca

dans les rues du village médiéval du Castellet dans le Vaucluse

cadière juin 2009 014.jpg

Lorsqu'une porte se ferme, il y en a une qui s'ouvre. Malheureusement, nous perdons tellement de temps à contempler la porte fermée, que nous ne voyons pas celle qui vient de s'ouvrir.
Alexander Graham Bell

cadière juin 2009 020.jpg

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors.
Rabindranàth Tagore

cadière juin 2009 021.jpg

C'est le mérite de la poésie qui a mille petites portes de planches pour une porte de pierre, mille sorties au jour le jour pour une gloire triomphale.
Paul Eluard

cadière juin 2009 013.jpg

 

 

20/02/2011

as cataratas do Iguaçu do famoso helicoptero

SCAN0132.JPG

La Garganta del Diablo (gorge du Diable) : 275 cascades formant un front de 2,5 kilomètres. Une merveille naturelle découverte par Álvar Núñez Cabeza de Vaca, le premier Européen à la contempler en 1541. L'ensemble des cascades déverse jusqu'à six millions de litres d'eau par seconde.

Photos RC survolant la gaganta do diablo en tout petit hélicoptère de 3 places...ce qui explique des "cadrages" pas très ...cadrés.

SCAN0131.JPG

 

SCAN0896.JPG

Gorges du Tarn

PICT0001.JPG

Lorsque le peuple est pris à la gorge, il finit par éclater.
Paco Ignacio Taibo II
Romancien méxicain (polars noirs, très noirs)